ST JOSEPH ARTISAN

SECTEUR : JOSEPH PUAUT
Doyenné Père Alfred Kouakou (Ouest)
P. Eugène KPRIÉ

Curé

P. Joël N’GUESSAN

Vicaire

La paroisse Saint Joseph Artisan de Diabo

Contacts:

+225 00 00 00 00
+225 00 00 00 00
+225 00 00 00 00

Informations

LES HORAIRES DES MESSES
  LUNDI MARDI MERCREDI JEUDI VENDREDI SAMEDI DIMANCHE
MATIN 06H30 06H30 06H30 06H30 06H30 07H00/09H00
SOIR 18H00

Histoire

En 1941, Père ALLEZARD rencontrera le chef de tribu Nanan SRAN KOUAMÉ et ses notables, dans l’intention d’évangéliser le pays ‘’Brô’’. Les vieux ne furent pas d’accord, alors que les jeunes auraient souhaité la venue du Père.
Un an plus tard, le Père revint, explora la région. Il prit deux jeunes, KOUAKOU AKPOUÉ Bernard, de Tandokro, et NGUESSAN KOUASSI Pascal, de Sélakro, qui furent inscrits à l’École de la Mission de Bouaké.
Mais les vieux étaient opposés à l’évangélisation… et la région fût abandonnée par les Pères qui avaient bien d’autres régions à voir sur leur immense territoire…
En 1951, les Pères Paul LE GOFF et Maurice PAVAGEAU visitent le pays. Ils créent plusieurs Écoles, notamment à Diabo, avec 32 inscriptions. La plupart de ces Écoles, tomberont assez vite ; mais certaines ont subsisté plus de quinze ans.
En 1960, le Père Jean POUGET prend la relève. Il fait le catéchisme dans les Écoles publiques. Il obtient l’actuel terrain de la Mission et construit en 1964 la Chapelle de Diabo et en 1966, celles de Ndoumoukro et Sahébo.
Jusqu’à son départ en 1972, le Père POUGET vient régulièrement à Diabo et dans quelques villages. Il est ensuite remplacé par d’autres prêtres de Bouaké : le Père Alphonse RAPION, les abbés Bruno KOUAMÉ et Fulgence APPIA, le Père Francis VERGER venait, lui de Botro.
Des évènements importants ont marqué cette période :
– Deux ordinations : l’abbé Maurice KONAN KOUASSI, en juin 65, l’abbé Joseph YAO KOUAKOU, le 28 juin 66.
– Deux professions religieuses chez les Sœurs de Notre-Dame de la Paix, en 71 ! Sœur Geneviève-Renée KOUAKOU et Sœur Thérèse-Augustin KONAN BROU, dixième sœur de l’abbé Maurice KONAN KOUASSI. Elles feront leurs vœux perpétuels en 78.
La cadette de Sœur Geneviève-Renée deviendra religieuse à son tour sous le nom de Sœur Véronique KOUAKOU, en 1984 dans la même Congrégation.
Pendant toutes ces années, les chrétiens du lieu ont pris une grande part à la Mission : les chefs chrétiens comme Jean-Baptiste KRAMO, Grégoire ADJÉRAN, Pierre YÉBOUÉ KOUAMÉ ; les catéchistes Paul KOFFI, Ferdinand BROU NGUESSAN, Jean-Marie KOFFI… Les plus jeunes vont maintenant se former au CAPMR de Brobo.
En 1981, la région de Diabo est confiée à l’abbé Joseph YAO KOUAKOU, vivant d’abord à la Cathédrale, il s’installe complètement à Diabo en septembre 1993.
Son jubilé d’argent, grandement fêté à Diabo en juillet 1991, avait fait constater l’insuffisance de l’ancienne Chapelle. Une grande église est actuellement en construction.