STE MARIE

SECTEUR : JOSE MARIA MONTES
Doyenné Mgr Vital Koménan Yao (Urbain)
P. Charles DAGNAN KÉTTÉ

Curé

P. Roger DJOBI ALLALÉ

Vicaire :

P. Serge KOFFI

Vicaire dominical-Résident

La paroisse Sainte Marie de la Zone

Contacts:

+225 00 00 00 00
+225 00 00 00 00
+225 00 00 00 00

Informations

LES HORAIRES DES MESSES

 

LUNDI

MARDI

MERCREDI

JEUDI

VENDREDI

SAMEDI

DIMANCHE

MATIN

 

06H30

06H30

06H30

 

06H30

07H00 (2)/09H00 (2)

SOIR

18H30

18H30

18H30

18H00

Histoire

Au début, les quelques chrétiens de la Zone Industrielle allaient à la Cathédrale ou à Ahougnansou.
En Octobre 1975, à l’occasion de la consécration de la Cathédrale, Pascal OURA KOUAMÉ, engagé dans la chorale Sainte Thérèse, fait la connaissance du Père CHARDIN qui jouait à l’orgue. Pascal le met en contact avec un groupe de jeunes de la Zone qui se réunissaient chez lui souvent le samedi soir et avaient exprimé le désir de suivre le catéchisme.
À partir de cette rencontre, le Père CHARDIN vient à la Zone tous les mardis soir pour leur faire la catéchèse, alternativement chez OURA KOUADIO Édouard, grand-frère de Pascal ; et chez Mme AMENAN Bernadette. Il y a 8 auditeurs : 5 catéchumènes et 3 baptisés. Pascal met le Père en contact avec deux familles de chrétiens, celles de Marc SANOU et de Benoît APALO. Le Père envoie Pascal suivre la formation des catéchistes.
1976. Afin de découvrir d’autres chrétiens du quartier, l’annonce est faite à la Cathédrale qu’il y aura une messe par mois à la Zone, dans le salon de Marc SANOU. Au début, c’est le Père CHARDIN qui vient. Après son départ, c’est le Père Jean CHAUVINEAU qui le remplace. Quand il est envoyé à Daloa, divers prêtres de la ville viennent à tour de rôle assurer la messe : les Pères PASQUIER, RAPION, LEGRAND, SAURET, les abbés Joseph KOUAKOU, Théodore KOUADIO, Maurice KOUASSI, et aussi le Père Gabriel et d’autres prêtres du Séminaire.
1978. Le Père Philippe PARENT, qui vient d’arriver à Ahounyansou, est chargé de la Zone. Désormais, il y célèbre la messe deux fois par mois. Sœur Marie-Paule, Ursuline, vient régulièrement faire la catéchèse.
1979. La messe est célèbre maintenant tous les dimanches par le Père Philippe ou l’abbé Maurice. Le nombre des fidèles augmente, le salon de Marc SANOU est trop petit. Il faut faire une chapelle. La mairie donne un terrain. Le petit groupe lance une cotisation.
1980. Mgr Vital YAO vient à la Zone bénir le mariage de Germain TANO. La communauté lui présente les 150.000 frs de sa cotisation, avec 150.000 offerts par les Sœurs Ursulines et 100.000 offerts par le curé d’une paroisse de France où avait servi le Père Philippe. Mgr Vital accueille favorablement cette somme et demande à Mr Franz VAN BEERS de proposer le plan d’une Chapelle de 250 places qui pourra plus tard servir de salle de réunions.
1983. La chapelle est construite. Le Père Philippe rentre en France. En septembre, le Père Marcel RANCHIN est nommé responsable de la Gonfreville et de la Zone. Il célèbre la messe pour la première fois dans la chapelle, le 23 octobre.
Le quartier connaît un développement spectaculaire, la communauté chrétienne aussi. Mgr Vital promet de construire une église à la dimension du quartier.
1991, dimanche 20 janvier. Le Père RANCHIN bénit les fondations de la nouvelle église. Le travail avance vite. Mais, le 30 mars, une terrible tornade s’abat sur Bouaké. Les murs, encore mal assurés, s’écroulent. Pas de découragement. Le Père repense le plan initial et prévoit des contreforts. Des proches apporteront une note de gaieté. Le 2 avril, les travaux reprennent. Tout ira très vite. Le 1er août, pose de la toiture, en septembre, les carreaux, en octobre, les portes, la peinture, l’installation de la cloche (80 kilos). L’église est inaugurée le 17 novembre 91, et placée sous le vocable de Sainte Marie.
8 mars 1992. Mgr Vital YAO bénit la nouvelle église, d’une capacité de 1300 places.
8 septembre 1992. Le Père RANCHIN vient s’installer dans la maison qu’il a construite près de l’Église. Il laisse la responsabilité de Gonfreville au Père René HOC qui vient d’arriver.
Septembre 1993. Après une session ‘’pour un renouveau paroissial inculturé’’, mise en place des Communautés Ecclésiales de Base… pour un avenir meilleur.
14 janvier 1994. Le nouveau presbytère, à étage, sort de terre…